L'impact de COVID-19 sur les citoyens vulnérables en Afrique australe

La Commission économique pour l'Afrique estime que l'Afrique pourrait perdre la moitié de son PIB, la croissance économique passant de 3,2% à environ 2%. Cette perte est largement due au lien économique du continent avec les autres économies affectées de l'Union européenne, de la Chine et des États-Unis. La pandémie a perturbé l'approvisionnement mondial et les chaînes de valeur et la CEA a en outre estimé que les pays africains auront besoin de plus de $10,6 milliards de dollars pour les dépenses dans le secteur de la santé pour arrêter la propagation du virus. Avec des options de financement national limitées, les pays africains devront emprunter plus d'argent. Les défis émergents de la pandémie nécessitent un financement supplémentaire important. Compte tenu de nos assiettes fiscales étroites en Afrique, qui ont de faibles mécanismes de collecte des impôts et également de la forte dépendance à l'égard des revenus des produits de base, la réponse de l'Afrique aux coronavirus a limité la réponse des pays africains.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre réseau mondial

[mc4wp_form id = ”298 ″]